Vous quittez le site www.pharmacielafayette.com et allez être redirigé(e) vers le site de Pharmacie Lafayette de Paris comme souhaité. Merci de votre visite et à bientôt.

Lucite Estivale Bénigne : une allergie solaire bien particulière ?

Le 09/07/2019 | Allergie, Protection, Démangeaisons, Eté, Traitement, Boutons, Vacances, Protection solaire, Éruption cutanée, Plaques rouges, Compléments alimentaires

L’été arrive et vous vous imaginez déjà au bord de la plage ou à la piscine, arborant fièrement votre peau subtilement hâlée, détendue, sereine… Oui mais voilà : chose inexpliquée et c’est une première cette année, de petits boutons rouges et des plaques sont apparus en fin de journée et, plus vous vous mettez au soleil, plus ça démange. Argh !!! Mais enfin, qu’est-ce que c’est ?

Une allergie au soleil bénigne …

Vous souffrez probablement de Lucite Estivale Bénigne, une forme d’allergie bénigne qui peut se manifester dès les premières expositions au soleil par l’apparition de petits boutons rouges et de plaques visibles sur les zones les plus exposées (décolleté, dos des mains et avant-bras). Cette éruption cutanée démange terriblement et s'atténue progressivement au bout d'une semaine environ, à condition de ne pas s'exposer et de rester à l'ombre jusqu’à disparition des symptômes. 

Des mesures de prudence avant tout

« Prudence est mère de sureté ! » Le principal traitement reste la prévention : une exposition progressive par tranche de 10 à 15 minutes, en évitant les heures les plus chaudes, et l'application d’une protection solaire à indice de protection solaire élevé (50+) sont vos meilleurs atouts pour vous prémunir d’une nouvelle manifestation.

La prise de compléments alimentaires à base de bétacarotène au minimum 15 jours avant les premières expositions et durant toute la durée des vacances est d’ailleurs préconisée pour stimuler la pigmentation et préparer la peau pour l’été.

Quant à celles qui sont par malheur déjà atteintes, il n’existe qu’un seul remède : se mettre à l’ombre, et ne plus s’exposer au soleil tant que les boutons et plaques n’ont pas disparu.

Une réexposition progressive, avec parcimonie, pourra alors être envisagée par la suite, en suivant les mesures de prudence citées ci-dessus. En cas de gêne importante, votre dermatologue pourra vous prescrire la prise d'un traitement spécifique.

Vous partez bientôt en vacances ? N’hésitez pas à demander conseil à votre spécialiste pour vous aider à bien préparer votre peau et celle de vos proches au soleil de l’été.

Article rédigé par Hélène DAUPTAIN, Docteur en Pharmacie

 

Découvrez d’autres informations de santé !
Date de mise à jour : 29/03/2019